coming up event:

« L’âme sensitive en texte et image : l’enseignement de la science de l’âme (Fin XVe siècle) ».

Une partie de l’âme est immortelle et immatérielle, mais l’âme médiévale a aussi des parties inextricablement dépendantes des organes. Dans cette intervention, Annemieke Verboon parlera des sièges physiques de l’âme, le cerveau, le foie, et le tissage entre l’âme et corps, conçus à la frontière de la philosophie naturelle (la science de l’âme), des doctrines chrétiennes et la médecine, à travers une série de textes et des images des étudiants à la faculté de Leipzig (XVe siècle). Ces étudiants apportent surtout l’attention à «l’âme organique» – le principe responsable des fonctions vitales inextricablement dépendantes des organes des êtres vivants. Ces fonctions allaient des opérations vitales de la digestion et de la reproduction, à la sensation et l’émotion, aux fonctions cognitives supérieures de l’imagination et de la mémoire. Ils ont exclu de « l’âme organique » l’intelligence et la volonté, qui navaient pas besoin d’organes physiques.

GAS-post-docmai2015


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *